Forum rpg libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Invité
Invité

[Part. 1] Cesar Ayxeres (Quetzalcóatl)
posté le Ven 24 Avr - 10:17









SURNOM
NOM
AGE
NATURE

MYTHOLOGIE
ROLE


Cesar Ayxeres
Quetzalcóatl
26 ans
Dieu de la sagesse et de l'intelligence
Aztèque
Professeur de mathématiques (3e)



À SAVOIR...

Taille : 1m92
Poids : 79kg
Yeux : Vert amande
Cheveux : Blond cendré

✚ Aimable, serviable, honnête, bienveillant, beau parleur, charismatique, économe, intelligent, loyal
▬ Très rancunier, excessif, semble fier mais cache un cruel manque de confiance en lui, impulsif, lunatique, violent, pessimiste, maniaque, stricte
Démon intérieur : Satan

Préférence sexuelle : Hétérosexuel aux penchants bisexuels refoulés ?
Signe particulier : Souffre de troubles bipolaires et d'achluophobie. Peut également être sujet aux paralysies du sommeil occasionnelles.

« Aime » : Le vent, le ciel, regarder les étoiles, la couleur de ses yeux, les livres et les différentes histoires des humains, tout ce qui brille, les plats épicés, les oiseaux.
« N'aime pas » : L’obscurité, l’hypocrisie et le mensonge, le mauvais temps, ses crises, le regard des autres, quand les choses ne vont pas dans son sens, l’imprévu, sa peau pâle et ses cheveux clairs.

Apparence divine : Plusieurs formes observées. Celle du serpent géant à plumes de quetzal, roi du ciel, est la plus commune. image

Entrave : Scarification sous forme de symboles aztèques sur une grande partie de l’avant-bras gauche. Généralement dissimulée par des manches longues.


BIOGRAPHIE

« Je ne me souviens pas de tout. Après tant d'années, vous savez, la mémoire, aussi bonne soit-elle, finit toujours par vous faire défaut. Ces années-là, je les ai passé dans le ciel. Je n'étais visible que la nuit. Mais moi, je voyais tout. Depuis le ciel, j'ai vu le monde avancer sans moi. Je ne pouvais plus qu'observer sans jamais intervenir, et je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. »

Il est assis sur un fauteuil en face de moi. Son visage crispé trahit son malaise et ses doigts s'entortillent nerveusement au dessus de ses genoux.

"Commencez par le plus simple."

« Mon père et ma mère, Ometecuhtli et Omecihuatl, essences masculines et féminines du Dieu Créateur aztèque, eurent quatre enfants. Notre fratrie était certainement la plus crainte de toutes les divinités aztèques. Nous étions grands, forts, et pourtant si peu soudés. J'avais confiance en eux, ils étaient mes frères. Mais ils n'ont pourtant pas hésité à me détruire et prendre ma place sans aucun remord. »

"Pourquoi cela ? Que vous ont-ils fait ?"

Alors que je prends des notes sur mon cahier, il fixe mon stylo. Il évite mon regard et est gêné.

« C'est une longue histoire. J'aurais d'ailleurs préféré l'oublier elle plutôt que d'autres… A cette époque, je régnais sur Tula, capitale toltèque. Du début de mon règne et jusqu'à ce jour funeste, Tula était en plein âge d'or. Les hommes et les animaux vivaient en paix, le climat y était doux, les cultures n'avaient jamais été aussi grandes et belles et la ville prospérait. Les habitants me vénéraient comme tout peuple se doit d'honorer son dieu, ils m'aimaient, me parlaient, m'écoutaient, m'obéissaient, me craignaient. Il faisait bon vivre à Tula et cela ne manqua malheureusement pas d'attirer les jaloux. Un beau jeune homme et deux sorciers se présentèrent un jour à moi et, dans ma grande bonté, je les invitai à se joindre à nous. Grave erreur. Ce bel homme aux airs angéliques et pacifiques trompa ma vigilance et m'offrit à boire une boisson alcoolisée et… Je n'ai plus aucun souvenir des évènements qui suivirent mes quelques gorgées d'alcool… »

"Concentrez-vous, c'est très important."

« Cet homme qui m'avait séduit et éméché n'était autre que mon frère, Tezcatlipoca. Lorsque je me suis rendu compte de mon état, de ma faute et grave erreur, je me suis enfui. J'ai quitté Tula. J'ai laissé les terres de la grande Tula que j'avais vu grandir, je l'ai laissée aux mains de Tezcatlipoca sans même chercher à me battre pour elle et pour mon honneur. Quelques fidèles m'avaient suivi, mais bien trop peu pour un souverain de mon importance. Aux yeux des hommes, je n'étais plus qu'un dieu qui avait brisé son vœu de chasteté et ils avaient alors préféré rester à Tezcatlipoca pour désobéir à mes lois et oublier la sagesse et brillance d'esprit que je leur avait inculqué. Déshonoré, plein de remords et seul au bord de la mer, j'ai voulu me donner la mort par immolation. Cependant, et puisqu'un dieu ne peut mourir ainsi, mon cœur s'est échappé de mes cendres au levé du soleil pour donner naissance à l'étoile du matin : Tlahuizcalpantecuhtli. »

Il défronce soudainement les sourcils et tourne la tête vers la fenêtre, comme pour empêcher des larmes de couler.

"Je vois. Et les fidèles qui vous avaient suivi ?"

« Ces hommes m'avaient suivi jusqu'à l'Est du pays. Avec mon soutient, quelques villes ont été fondées, dont la grande Cholula, avant que je ne rejoigne le ciel, ma dernière demeure. J'avais tout donné à mes fidèles. Pas seulement aux les derniers à m'avoir accompagné dans mon exil ; Tous les hommes devraient m'être redevables. »

Il fronce à nouveau les sourcils et ses yeux reviennent sur mon stylo.

"Expliquez-moi pourquoi."

« J'ai participé à la création de l'homme. Les dieux voulaient voir naître ceux qu'ils appelaient "serviteurs de dieux" autrement dit, l'humanité actuelle. Il y a bien longtemps, ils m'ont alors envoyé au Mictlan chercher les os des humains des créations précédentes pour faire avec eux ceux qui habiteront sur Terre. »

"Qu'est-ce que le Mictlan ?"

« Le Mictlan est un lieu obscur et puant situé à plusieurs étages sous la terre. C'est là que se rendent les morts décédés plus ou moins naturellement. Je ne vous cache pas que j'aurais également bien aimé oublier mon voyage jusqu'à cet endroit… Je me suis donc rendu chez Mictlantecuhtli, le dieu de la mort et seigneur de Mictlan, afin de lui demander les os des humains des créations précédentes pour faire avec eux ceux qui habiteront sur la terre. Après avoir surmonté les caprices du maître des lieux qui semblait toujours avoir une dent contre moi, je suis rentré chez les dieux avec les os précieux. »

"Pourquoi le dieu de la mort vous haïssait-il ?"

Il s'agite sur son siège. Je remarque que ma question le dérange et qu'il ne veut pas en parler. Mais je soutiens mon regard pour lui faire comprendre que c'est une information importante.

« Tezcatlipoca et moi-même l'avions enfermé dans le Mictlan lors de la création du monde… Mais là est une toute autre histoire. Je disais donc que, lorsque les premiers hommes furent créés, les dieux se demandèrent comment ils allaient pouvoir se nourrir. C'est alors en voyant une fourmi rouge transporter du maïs que l'idée m'est venue. Après avoir mâché le maïs, les dieux en nourrirent les premiers humains. J'ai aidé à la création de l'homme, je l'ai nourri, je lui ai enseigné l'art et l'écriture, j'ai créé le calendrier, j'ai protégé les prêtres et la pensée religieuse, et j'étais le seul dieu à ne pas demander de sacrifice humain… Alors pourquoi m'ont-ils oublié, après tout ce que j'ai fait pour eux ? »

Malgré son visage crispé et ses doigts serrés sur l'accoudoir, il est soulagé de tout laisser sortir.

"Je vois. Parlez-moi de Garden Hills."

« Je ne suis là ni de force, ni de mon plein gré. A vrai dire, on m'a demandé de venir, j'ai accepté tout naturellement. Je pensais que vivre ici, dans un endroit très varié et hétéroclite, me permettrait de vivre de nouvelles choses et surtout de renouer avec les hommes qui m'avaient pour la plupart oublié. Mais en réalité, je me suis vite rendu compte que la vie à Garden Hills allait être plus difficile que prévu… Je suis le professeur de mathématiques des élèves de troisième année et jusque là, tout va bien. Seulement, l'enveloppe corporelle que m'a assigné la divinité supérieure, ne me convient pas. La peau est affreusement pâle et ne résiste pas aux rayons du soleil, les cheveux sont tout aussi clairs et indisciplinés… Il n'y a que les yeux, de ma couleur favorite, qui me plaisent. Et ce nom est, comment dire, quelque peu tiré par les cheveux ? Je pense qu’il n’était vraiment pas nécessaire de chercher l’originalité à ce point… »

Il grimace. Je suis satisfait qu'il se confie entièrement à moi, même pour des choses qui semblent futiles.

"Très bien. Et en ce qui concerne votre problème ?"

« J'ai du mal à me contrôler. Entre mes peurs nocturnes et mes nuits difficiles, j'ai du mal à dormir correctement. Ça devient donc difficile de gérer les crises quand ce corps ne suit plus. Je remarque que je m'énerve de plus en plus rapidement. J'essaie de me contrôler devant les élèves et les humains en particulier, mais ça en devient difficile. Je vous avoue m'être emporté plusieurs fois… J'ai tenté d'utiliser mes pouvoirs, face à d'autres dieux ou seul dans mes appartements. De toutes les divinités présentes ici, je dois être celle qui a vu son entrave s'illuminer le plus souvent. Et la douleur au bras droit ne s'atténue pas depuis la première fois. »

Sa jambe remue rapidement et je le vois se mordre la joue. Il est à bout. Je pose mon cahier et me lève. Je clôture la séance pour éviter qu'il ne s'emporte et ne se fasse du mal.

"Bien. La séance est terminée. Nous nous reverrons dans quelques jours pour éclaircir d'autres points importants que vous n'avez évoqué que très vaguement. A plus tard, Quetzalcóatl, dis-je finalement en lui serrant la main."


DERRIÈRE L'ÉCRAN

Âge : Oui-
Présence : Toujours 2/7j minimum (mercredi et samedi après-midi + dimanche toute la journée) sauf rares exceptions
Autres personnages sur le forum : Dorian Mayne
Où as-tu connu le forum? : Toujours par partenariat

Qu'est-ce que tu aimerais découvrir à Garden Hills? : Je bloque toujours sur cette question, dediou-



Revenir en haut Aller en bas
ÉTUDIANT ♦ 2ème année

Re: [Part. 1] Cesar Ayxeres (Quetzalcóatl)
posté le Ven 24 Avr - 11:48

Présentation acceptée
Pourquoi j'ai ce drôle de pressentiment que Asmotan va tellement aimer ne pas t'aimer et t'emmerder ? xD Honnêtement, je te souhaite bonne chance avec ton frère -RIP Cesar A.-
Je te félicite néanmoins pour ton courage (faire le frère d'Asmo...!) et te souhaite bon rp sur le forum, Cesar ! (:
Kazehaya xxx :nuit:


L'ETERNEL RETOUR
TANTÔT PLEINE OU NOUVELLE, CROISSANTE OU DÉCROISSANTE, LA LUNE VIT DANS LA PLUS PART DES MYTHES UN CYCLE DE MORT, DE RENAISSANCE, ET DE TRANSFORMATION...

CHARLES-ANTOINE VONROSENH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gh-rpg.keuf.net
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Part. 2] Cesar Ayxeres (Quetzalcóatl)
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ d'anthoni
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Garden Hills :: Personnages :: Créations mirifiques :: Porte du chaos-