Forum rpg libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
DIRECTEUR de l'Académie

Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Mar 28 Avr - 15:45



THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
On s'étonne trop de ce qu'on voit rarement et pas assez de ce qu'on voit tous les jours.

Pourquoi était-il ici, déjà ? Pour la toute première fois, Asmotan méprisait plus que jamais le fait d'être le directeur de cette académie... Pour la toute première fois, il regrettait amèrement de s'être laissé mettre les fers aux mains... Pour la toute première fois, il regrettait vraiment de ne pas avoir ses pouvoirs... Pourquoi ? La raison était relativement simple... À la limite logique lorsqu'on connaissait un tantinet, soit-il Asmotan...
Tout a commencé le jour où certaines personnes de l'académie ont reçu un étrange morceau de papier, sa contractante y comprit. Comme plusieurs personnes, il crut à la mauvaise farce.Tout a commencé le jour où certaines personnes de l'académie ont reçu un étrange morceau de papier, sa contractante y comprit. Il s'était donc résolu à jeter ce bout de papier au recyclage lorsqu'une série de chiffres est apparut. Asmotan eut à peine le temps d'étudier convenablement les chiffres que sa contractante entra brusquement dans la pièce pour lui montrer son bout de papier, qui, étrangement, affichait les mêmes chiffres.
Puis, de fil en aiguille, une semaine passée... Les étudiants réalisèrent finalement qu'il s'agissait de coordonner et un point de rendez-vous fut établit par le comité administratif de l'établissement, c'est-à-dire par lui et son directeur adjoint, Castiel.
Et, finalement, le comble du comble, il n'avait pas été jumelé à Joyce pour cette expédition...

Ce qui explique donc (de manière tout à fait logique!) pourquoi Asmotan se retrouva de mauvaises humeur devant un manoir, accompagné de près par son directeur adjoint et une élève, et ce, en pleine nuit...
Il n'avait pas dit un mot depuis leur départ de l'académie. Pas une seule fois un mot ne franchit ses lèvres, si ce n'est que des grognements de mécontentement. Il n'aimait pas être ici ! Il ne voulait pas être ici ! Il ne l'avouerait certainement jamais, mais... La proximité de sa contractante lui manquait terriblement. Il cherchait inconsciemment son parfum dans chaque bouffée d'air qu'il inspirait... Asmotan réalisa douloureusement que cette dernière était devenue, bien plus qu'il ne le croyait, une partie existentielle de sa nouvelle vie.

Lorsqu'ils arrivèrent devant le manoir, il posa un regard en arrière pour la toute première fois avant de reposer celui-ci sur ledit manoir. À première vue, il n'avait rien de bien spécial... Si ce n'est que l'odeur familière qui flottait dans l'air. C'était une plaisanterie de la divinité supérieure ou alors il n'était pas Dieu de la Providence... Asmotan ne ressentait certes pas la magie (à supposer qu'il en avait) mais il reconnaissait aisément la sensation d'être observé. Nul autre que Lui pouvait être à l'origine de toute cette histoire. Castiel l'avait-il également remarqué ? Et l'autre... ?

« Ether ? »

Asmotan, d'où il était, ne la voyait pas et espérait sincèrement qu'elle ne s'était pas perdue en chemin... Il n'avait aucunement envie d'aller à sa recherche.
Puis, attendant une confirmation pour officialiser un acte de présence, Asmotan se retourna vers Castiel, lui demandant silencieusement du regard s'il ressentait la même chose que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR adjoint

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Sam 2 Mai - 6:20

"La surprise est l'épreuve du vrai courage."
Durant le trajet silencieux jusqu'au manoir Castiel avait très vite remarqué que le directeur était de mauvaise humeur, ce qui ne changeait pas énormément de son habitude. Elle aussi n'était pas enchantée par cette expédition nocturne, mais elle ne voulait pas que l'étudiante qui les accompagnait soit mal à l'aise. Et puis vu que le conseil administratif était à l'origine de cette initiative, il aurait été mal vu que ni le directeur et ni le directeur adjoint n'y participe pas. Pendant qu'elle marchait Castiel ne put s'empêcher de penser à son mari, car elle ne voulait pas se l'avouer mais elle espérer lui montrer qu'elle pouvait se débrouiller seule avec cette épreuve de courage. D'ailleurs elle n'avait pas du tout peur, elle était persuadée que rien ne pouvait plus l'effrayer avec ce qu'elle avait vu dans les enfers.

Une fois arrivée devant le manoir elle le toisa d'un air de défis et se tourna vers Asmotan qui semblait perturbé. Elle regarda elle aussi autour d'elle et se concentra, au bout d'un petit instant elle sentit sa présence. Apparemment il aimait bien s'amuser et les tester. Elle était un peu énervée en se disant que finalement il avait toujours une longueur d'avance qu'il les menait par le bout du nez. Elle respira longuement pour reprendre son calme et pour ne rien laisser transparaitre devant Ether, car elle était sûre qu'Asmotan avait ressenti la même chose, mais elle ne savait rien d'Ether. À sa grande surprise Asmotan pris la parole.

« Ether ? »

Elle se retourna instinctivement vers sa droite ou la jeune fille devait se trouver et attendu une réaction car on ne voyait presque rien dans le noir. Elle sentit un regard insistant venant du Directeur et se retourna pour le regarder. Son regard affirmé qu'il avait perçu la même chose qu'elle, en guise de réponse castiel hocha la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉTUDIANT ♦ 4ème année

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Mar 12 Mai - 14:01

Titre

ft. Groupe 5

Désolé c'est pourri, mais ça fait un moment que j'ai pas rp. Faut que je me chauffe o/.

dialogue en #01a4ae

La nuit était tombée, froide et obscure. Et tu te demandais vraiment pourquoi tu avais décidé de sortir, d'abandonner ton pouf douillé pour venir te peler les miches dans ces bois. Un test de courage ? Tu ne pensais pas en avoir besoin pourtant t'étais là, à te frayer un chemin à travers la végétation pour tenter de retrouver ton groupe. Subissant les deux choses dont tu avais sans aucun doute le plus horreur : le froid et l'obscurité. Tu juras en grognant, te maudissant presque alors que les branches fouettaient ta peau. A vrai dire, tu n'y allais pas que pour le simple plaisir de participer à cet événement et de partager un moment d'entraide et de soutien avec tes camarades. Non, tu te disais simplement qu'il était fort probable - que cela soit un coup monté de l'administration ou autre chose - qu'un idiot surgisse de nulle part pour vous effrayer ... Et que cela te permettrait d'écraser ton poing dans sa figure en prétextant la légitime défense. Un peu de piment dans ta vie étudiante un peu trop plate et monotone. Tu avais été relativement sage cette semaine et tu manquais d'action. Et c'était pour cette mauvaise raison que tu étais là. Errant et visiblement perdu ...

Tu t'arrêtas brusquement tentant de te repérer. Tu n'y voyais rien et dans ce corps ne sentais rien. Sous ta forme divine, tu aurais certainement pu repérer des gens grâce à leur odeur, mais là rien. Tu commençais à t'agacer sérieusement lorsque tu parvins à percer la voix d'Asmotan un peu plus loin. Un soupir de soulagement t'échappa alors que tu avais repris ta marche avec entrain. Les brindilles craquées sous ton poids et tu faisais tellement de bruit qu'on aurait certainement pu te confondre avec un sanglier. Après avoir parcouru quelques mètres supplémentaires et écartait un buisson, tu tombas sur la silhouette du directeur et de son vice-président.

« Raté. » Lâchas-tu avant de venir te mettre à l'air côté. Tu plantas directement ton regard sur la grande bâtisse qui s'élevait devant vous. Plutôt peu accueillante. Maintenant que tu te retrouvais face à ce mystérieux manoir, tu regrettais de n'avoir que l'enveloppe d'un humain. Faible et vulnérable … Ta forme divine t'aurait certainement rassuré. Tu regardas tes deux camarades de galère, un peu impatient.

«  On doit l'attendre, l'autre ? »



    [HJ : Heu alors j'ai tiré les dés apparemment ... c'était pas fait exprès, mais bon  :-o-: ]


Dernière édition par Rehana O. Kahil le Mar 12 Mai - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte administratif

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Mar 12 Mai - 14:01

Le membre 'Rehana O. Kahil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Évènement #1 ' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR de l'Académie

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Sam 16 Mai - 18:25



THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT.
On s'étonne trop de ce qu'on voit rarement et pas assez de ce qu'on voit tous les jours.

Intérieurement, Asmotan hurla littéralement de rage… Où était celle idiote ? Pourquoi avait-il été jumelé avec une si faible humaine ? Pourquoi Joyce était-elle si loin de lui ? Pourquoi devait-il supporter les caprices de la divinité supérieure ? Pourquoi restait-il ici ? Pourquoi acceptait-il de se faire mener ainsi par le bout du nez ? Tant de question et si peu de réponse. Une situation qui, bien franchement, énervait grandement la divinité maya. Il n’aimait pas ne pas savoir… Ne pas diriger quelque chose l’exaspérait… Et, pire encore, ils avaient perdus l’étudiante qui avait été jumelé à eux précédemment... Décidément, la divinité supérieure ne voulait pas lui donner une vie facile à Garden Hills. Prenait-il un malin plaisir à le tourmenter de la sorte ? Réalisait-il dans quelle situation il s’embarquait ? Personne ne l’avait jamais mené ainsi à l’aveuglette… Et les rares à l’avoir fait ne sont désormais plus de ce monde, ni même du monde divin…
En avait-il assez ? Souhaitait-il mettre fin à ses jours éternels ?
À cette pensée macabre, un sourire malsain ourla discrètement les lèvres de Asmotan, qui se retourna pour faire face à Castiel, son directeur adjoint.

« Laissons-la. Cette pauvre humaine doit déjà être en route vers son dortoir… Elle ne semblait guère enchanté de salir ses escarpins alors oublions-la. Et puis, c’est probablement mieux ainsi… Elle commençait vraiment à me taper sur les nerfs, la gamine. » Déclara-t-il sans aucune empathie.

Asmotan n’avait que faire d’une humaine, plus encore s’il ne s’agissait pas de sa contractante et il espérait sincèrement que Castiel allait en faire de même… Étonnamment, il n’avait pas spécialement envie de déverser toute sa colère sur Lui… Elle ? Il n’allait certainement jamais l’avouer clairement, mais sa fonction et sa présence à l’académie étaient… Pour le moins apprécié par la divinité maya.

« Raté. »

Le directeur haussa un sourcil et se retourna pour voir qui venait d’arriver près d’eux. Rehana ? Que faisait-il ici ? Asmotan ne se souvenait pas avoir vue son nom dans la liste des participants, encore moins dans son groupe…
Peu importe. Honnêtement, il n’avait que faire de qui participait ou non à cette expédition nocturne. Du moment qu’il n’avait pas à s’occuper de quelqu’un, les autres pouvaient bien faire ce qu’il voulait dans ce manoir. Asmotan, lui, allait se contenter de passé au travers de l’établissement pour satisfaire les caprices de la divinité supérieure et retourner calmement dans son appartement pour vaquer a ses occupations personnelles tout en gardant un œil attentif à sa contractante, Joyce.

« On doit l'attendre, l'autre ? »

« Elle n’avait qu’à suivre. » Répondit Asmotan.

Puis, sans plus attendre, il entra dans le manoir qui accaparait l’attention de quasi tout l’établissement depuis une semaine… Comme tout manoir abandonné qui se respect, les murs étaient décolorés, ainsi que tâché par plusieurs plaques de moisissure… Le plancher, lui, rien qu’à l’odeur… Asmotan en déduit qu’il était probablement pourrit et que dire de l’absence de lumière ?
Après quelques minutes à explorer les alentours, le directeur se retourna vers ses deux accompagnateurs lorsque quelqu’un, ou quelque chose, frappa une fois, puis deux fois contre le mur de droit… Asmotan regarda la porte endommagée qui se trouvait sur ce mur avec une certaine curiosité. La divinité supérieure avait de bien drôle de goût, décidément…

« Castiel, as-tu développé une capaci… » Asmotan s’arrêta brusquement en se souvenant qu’ils n’étaient pas seul… Rehana était là. Il devait faire attention à ses propos, surtout ceux les plus sacrés… « Un volontaire ? ou puis-je y aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte administratif

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Sam 16 Mai - 18:25

Le membre 'Asmotan Lulzébuth' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Évènement #1 ' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIRECTEUR adjoint

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Dim 17 Mai - 12:10

"La surprise est l'épreuve du vrai courage."
La lune, qui découpait le ciel, accentuait le côté lugubre du manoir, il ressemblait à un énorme monstre près à les avaler. Les grands murs noirs semblaient les défier et une aura malveillante entourait le manoir. Cette aura, elle la connaissait bien, c'était la même que celle de son palais dans les enfers. D'ailleurs, elle se demandait bien ce que ces murs abritaient, jusqu'où la divinité supérieure était-elle allée ? Dans tous les cas rien ne pourrait surpasser les enfers, son mari fessait d'ailleurs attention à ce que tous les visiteurs des enfers en gardent un souvenir mémorable. Elle se demandait bien ce qu'il était en train de faire, elle était à la fois déçue et étonnée qu'il ne participe pas à l'événement. Elle arrêta pour le moment son inspection des lieux afin de se tourner vers Asmotan qui avait pris la parole.
« Laissons-la. Cette pauvre humaine doit déjà être en route vers son dortoir… Elle ne semblait guère enchantée de salir ses escarpins alors oublions-la. Et puis, c'est probablement mieux ainsi… Elle commençait vraiment à me taper sur les nerfs, la gamine. »
Ces paroles dures n'étonnèrent en aucun point la déesse qui commençait à connaître son directeur. Même si elle n'avait aucune envie de faire marche arrière, sa conscience lui soufflait de vérifier que la « gamine », comme le disait Asmotan, allait bien. Si quelque chose lui était arrivé, ils seraient responsables et castiel s'en voudrait. Mais d'un autre côté, il était trop tard pour rebrousser chemin, et même s'ils le fessaient, ils n'avaient presque aucune chance de la retrouver dans cette nuit d'un noir quasi-total. Elle pesait encore le pour et le contre quand elle entendit des bruits de pas qui venaient dans leur direction.
« Raté »
Castiel se retourna instinctivement vers la voix pour voir qui en était à l'origine. En voyant son visage rendu si particulier en raison de ce demi-masque accroché à sa mâchoire, le dossier du jeune homme revint directement à la mémoire du directeur adjoint. Il s'agissait de rehana o. kahil, 18 ans, 4ème année, c'était un des derniers arrivant au lycée. Elle le regarda longuement en se demandant ce qu'il fessait là, mais n'eut pas le temps de lui poser la question.
« On doit l'attendre, l'autre ? »
« Elle n'avait qu'à suivre. »
Vraiment, elle avait dû tomber sur les deux partenaires les plus solidaires et enthousiastes.
« Franchement je ne pense pas qu'elle nous retrouve et même en la cherchant on a très peu de chances de la retrouver. Je vérifierais à notre retour qu'elle a bien rejoint le dortoir. Il ne nous reste plus qu'à avancer »
Tout en parlant, elle suivait Asmotan qui entrait déjà dans le fameux manoir. En entrant, Castiel prit quelques instants afin d'examiner les lieux. La divinité supérieure avait bien travaillé, l'intérieur était tout aussi repoussant que l'extérieur et on s'attendait à voir surgir un monstre à chaque tournant. Des murs décolorés, un plancher pourrit, des fenêtres cassées avec des volets fermés pour empêcher toute lumière de rentrer, des rideaux déchirés, aucune luminosité… Le tout était un peu cliché, mais rendait bien. Elle avança doucement en priant pour que le plancher ne cède pas, mais s'arrêtât bien vite en entendant deux coups partant du mur de droite qui résonnèrent. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, alors comme ça la divinité supérieure voulait vraiment les tester, il ne fallait pas la décevoir.
« Castiel, as-tu développé une capaci… »
Elle se retourna brusquement vers le directeur pour le faire taire d’un regard. Mais qu’est-ce qu’il lui était passé par la tête, il fallait vraiment qu’il fasse plu attention à l’avenir. Elle jeta un petit regard à Rehana pour voir sa réaction.
« Un volontaire ? Ou puis-je y aller ? »
Apparemment, ce bruit avait également attisé la curiosité d’Asmotan. Même si elle n’avait aucunement peur, castiel était bien contente qu’il se propose pour y aller en premier. Et puis le directeur, souvent indifférant à tout, s’intéressait à quelque chose.
« À toi l’honneur, je ne vois aucun inconvénient à ce que tu ouvres le bal »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte administratif

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Dim 17 Mai - 12:10

Le membre 'Castiel Vasilis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Évènement #1 ' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉTUDIANT ♦ 4ème année

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Dim 24 Mai - 13:52


   . . .


«  Elle n'avait qu'à suivre. »

La réponse du brun ne t'étonna pas plus que cela au vu du personnage et ce n'était pas pour te déplaire. Attendre très peu pour toi et au final cela tombait bien, tu servais de remplaçant. Tu regardas la blond, que tu n'arrivais pas franchement à situer à cause de ton arrivée trop récente. Tu leur emboîtas le pas finissant ainsi la marche.

« Franchement je ne pense pas qu'elle nous retrouve et même en la cherchant on a très peu de chances de la retrouver. Je vérifierais à notre retour qu'elle a bien rejoint le dortoir. Il ne nous reste plus qu'à avancer »

En entrant, l'odeur désagréable de la moisissure et de l'humidité se mêlant t'arracha une grimace, alors que tu regardais le parquet pas vraiment confiant. Tu n'étais pas un poids plume et celui-ci avait un peu trop de vécu à ton goût. Tu t'attardas finalement sur ce qui t'entourait. Une décoration défraîchie, des murs à faire peur et bien évidemment aucune lumière. L'ambiance était lugubre et froide. Rien de rassurant. Deux coups résonnèrent brusquement sur votre droite. Tu rivas ton regard dans cette direction, bien que tu ne puisses pas voir à travers les murs. Pour toi, ce n'était qu'un idiot d'un autre groupe qui s'amusait à toquer aux murs pour effrayer les autres. Le directeur parla sans que tu n'y prêtes vraiment attention, cela ne t'était pas destiné de toute manière. Il tourna simplement la tête lorsque le vice-président lui jeta un œil.

« Un volontaire ? » Les mains dans les poches, tu reportas ton regard vers le plancher. Asmotan avait la même carrure que toi et niveau poids vous ne deviez pas vous faire grand mal. Alors, même si tu n'étais pas le mec le plus malin de la terre, t'avais fini par en conclure que si Asmotan passait en premier et que le parquet ne cédait pas sous son poids à lui, alors il ne céderait pas pour toi aussi.

« À toi l’honneur, je ne vois aucun inconvénient à ce que tu ouvres le bal » Tu acquiesças toi aussi dans un hochement de tête. « Fais-toi plaise, vas-y. »

Tu avanças un peu, le parquet grinçant sous vos pieds. T'avais l'impression de te trouver dans un de ces films d'horreurs à deux balles dont les humains avaient le secret. Tu voyais déjà Casper débarquer par un des nombreux trous qui ornaient les murs. Tu leur emboîtas le pas, persuadé de tomber sur d'autres élèves. Pourtant, cela ne semblait pas être le cas, la pièce était vide. Tu regardas à tour de rôle tes accompagnateurs un peu sceptique.

«  C'est sûrement le vent. »  Tu t'avanças un peu plus dans la pièce qui s'avérait plus fraîche encore que la précédente, t'arrachant de petits frissons. Une goutte tomba violemment sur ton nez te faisant jurer, d'un revers de main visiblement contrarié tu essuyas le tout avant de lever la tête vers le plafond. Tu écarquillas légèrement les yeux. Une, deux, trois. Plusieurs gouttelettes tombèrent de nouveau sur ton visage, sans que cela ne s'arrête. Le plafond semblait suinter d'humidité. D'un coup de manche, tu séchas ton visage. Totalement inutile puisque cela continuait. Tu fronças les sourcils, tu aurais dû prendre une veste. Tu te retournas vers les deux hommes.
 
« C'est quoi ce bordel ? J’espère que c'est pas la canalisation des chiottes qui nous tombe sur la gueule ! »  

[ HJ: Désolé du temps, avec les partiels qui approchent les cours et contrôles s'enchaînaient v.v. Ca devrait aller mieux maintenant pour répondre. ]
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Re: Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
posté le Aujourd'hui à 18:08

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un monstre, un tendre et une étudiante perdu dans un manoir, dans les bois [GROUPE 5]
» Presentation du monstre marin, et aménagement d'espace.
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» Question monstre !
» Seaux, rateaux & monstre. [Orange Town, Rang C, Chasseur de Prime, Elimination monstrueuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Garden Hills :: Épilogue :: Event #1 : Test de courage-